WMS  & TMS

Cabinet de conseil spécialisé en Logistique  
A22,Expert en Logistique

Mail : eric.mamy@orange.fr +33(0)9.67.02.96.20  

    Accueil Contactez nous Faq-logistique Site Map Page Liens A22 Expert Distanciers Ouvrages Webmaster Vocabulaire Acronymes Mentions Formation News

Nouveau Page Facebook : cat-logistique.com

 

Accueil

 

La frontière entre TMS et WMS : Des barrières qui tombent, un nouveau monde d’applications et d’opportunités qui apparaîtrait ...

Marketing des éditeurs ou réalité ?

De plus en plus de conférences et de communication sur ce thème : la zone d'interfaces à forte valeur ajoutée entre les processus du transport et de l'entrepôt soit la frontière entre le TMS et le WMS.

Cet espace est une interface de frottement pour les flux qu'il est vital d'optimiser. L’interface WMS – TMS est un centre d’applications innovantes, de moteurs d'optimisation à haute valeur ajoutée  pour fluidifier les flux administratifs et physiques , maximiser le ROI des applications en place, optimiser les possibles arbitrages opérationnels, et réaliser des optimisations transverses entre les fonctions.

Dans un contexte économique en mutation profonde, les fonctions Supply Chain des entreprises sont devenues un instrument critique de la performance économique. Quand les marges se réduisent, des économies de quelques pour cents réalisées au long de la chaîne de distribution peuvent faire la différence.

Certains éditeurs, et certains directeurs Supply Chain et certains Ditrecteurs Informatiques recherchent  des solutions d’informatisation de leurs processus qui soient innovantes, pertinentes, intégrées, souples, adaptées à ces mutations, tout en leur simplifiant la conduite du changement en interne.

Des solutions existent depuis des années. On les appelle WMS, TMS, APS. Pendant longtemps elles sont restées des applications en silos échangeant le minimum vital d’information le plus souvent de manière asynchrone et en optimisation indépendante . Aujourd'hui les barrières tombent : La gestion des flux prend enfin le dessus sur celle des données, les nouvelles technologies libèrent et décloisonnent l'entrepôt, les transports... Le web, les portails, le modèle participatif de chacun à la performance d’entreprise obligent les éditeurs, intégrateurs et équipes projet à revoir leurs copies.

Le défi essentiel, lui ne change pas : Réduire le coût et le temps de la disponibilité des produits à tous les niveaux de la Supply Chain.

Le choix d’une solution intégrée composée d’un WMS et d’un TMS peut apporter  certains avantages:

TMS :

Attention à ce que l'on appelle véritablement un TMS : il y en a x définitions voir ici

Dans le cadre de l’organisation des flux Transport au quotidien, les cellules Transport doivent assurer :

  • le tri et la consolidation des demandes de transport,
  • l’organisation des tournées de livraisons,
  • l’affectation des transporteurs en fonction des contraintes (localisation, accès, moyens, taux de service…) et des tarifs,
  • l’optimisation du remplissage des véhicules/containers,
  • l’optimisation du plan de transport, en tenant compte des coûts et du niveau de service,
  • la coordination et le pilotage de l’activité transport,
  • le respect du niveau de service,
  • la gestion administrative et la prise de rendez-vous,
  • le suivi des livraisons et la gestion des évènements,
  • le suivi des coûts en temps réel et le contrôle des factures transporteurs.

Les opérationnels peuvent aujourd’hui s’appuyer sur des outils informatiques (TMS) pour réaliser tout ou partie de ces différentes tâches. Le marché des TMS n’a pas encore atteint la maturité de celui du WMS et reste très hétérogène en termes de couverture fonctionnelle, chaque éditeur visant une population spécifique (chargeur, transporteur) voire une couverture fonctionnelle particulière (optimisation des routes ou traçabilité des flux).

Par ailleurs, la mise en œuvre d’un TMS pose la question du mode de pilotage des activités entrepôts (flux poussé ou tiré par le transport ?), qui n’est pas sans effet sur la productivité globale des opérations. Ce type de projet nécessite une forte compétence métier pour être mené à bien et une excellente connaissance de l’organisation Transport et de la Logistique opérationnelle.

WMS :

Il est difficile d’imaginer un centre logistique sans un outil performant de gestion d’entrepôt (WMS). Celui-ci permet d’optimiser la réalisation des opérations quotidiennes (réception et mise en stock, lancement des  préparation, préparation, expédition) mais aussi de :

  • optimiser les mouvements de stockage (adéquation de l’emplacement de stockage à l’unité de manutention stockée, optimisation des déplacements),
  • fiabiliser les opérations d’Entrées/Sorties avec la mise en place d’outils d’assistance (radio, vocal…),
  • assurer la traçabilité des produits (lots, DLUO, DLC, DLV…),
  • gérer les spécificités produits (dangereux, alcool…),
  • suivre les performances des opérateurs et être réactif en cas d’évolution des flux,
  • piloter l’activité entrepôt.

Le choix et la mise en œuvre d’un WMS nécessite de bien comprendre les spécificités de process de l’entrepôt qui seront essentielles pour l’atteinte des productivités

Regrouper TMS et WMS ?

Atout opérationnel ?

Tout d’abord, au niveau de la planification du transport : en intégrant les commandes des clients  au préalable dans un TMS, la planification peut se faire de façon avancée. L’entreprise peut alors optimiser ses groupages et piloter le WMS en ordonnançant les commandes en fonction des chargements obtenus  sur le papier ou lancer des vagues de préparation par groupage transports qui serait éclatée sur le même quai. La priorisation des préparations de commandes peut être faite suite à la planification des tournées. Par exemple, l’ordonnancement des préparations des commandes suit celui des chargements.

Cest donc dans ce cas  le transport qui pilote la préparation : mais là encore rien de révolutionnaire... Cela fonctionne depuis des années 'c'est une question de découpage des lancements en préparation


C'est vrai sur le papier, à part que si l'entreprise a externalisé son transport, les optimisations de tournées sont alors rarement possibles, l'entreprise suit les préconisations données par le transporteur: chaque envoi est généralement attaché à une Plate-Forme définie et entre dans un schéma transport que ne maîtrise pas l'entreprise.
La collecte de la remorque se fait généralement à heure fixe pour une zone déterminée.

Notons qu'il n'y a dans ce cas rien Non plus de  vraiment révolutionnaire pour qui a déjà installé et paramétré différents WMS du marché, cela fonctionne parfaitement même avant que l'on parle de rapprocher WMS et TMS . Certains produits intègrent depuis longtemps en standard l'etiquettage transporteur

Optimiser les tournées dans un ensemble TMS / WMS: , Cela peut fonctionner si le plan de transport n’est plus figé mais peut être réellement optimisé au quotidien. Cela peut être le cas si l'entreprise a effectivement des clients furtifs et si tout doit être ré-optimisé de façon permanente, sachant que le taux de remplissage des véhicules est un indicateur clé pour un gestionnaire de transport, on imagine ici le gain pour son activité. Pour les envois partiels, les commandes volumineuses peuvent être expédiées dans plusieurs véhicules.

Le TMS définit le maximum de chargements et peut découper la commande en plusieurs morceaux transmis au WMS pour préparation en fonction d’une typologie de produits.

Pour les opérations de cross-docking en entrepôt, la gestion des véhicules en amont du cross-docking, l’enlèvement est primordial pour le départ des groupages ou l’éclatement en sortie d’opération. Le calcul du temps de traitement d’un cross-docking peut être effectué par un WMS et doit être intégré dans le plan de transport du TMS et ainsi gérer l’heure d’arrivée nécessaire du véhicule.


Une des grandes difficultés des chargeurs et des 3PL( leurs prestataires) est d’anticiper la saisonnalité des ventes de leur client pour définir le besoin en transport. Intégrer des prévisions de commandes dans le TMS à l’aide des données historiques des préparations du WMS peut permettre une vision plus fine à moyen terme et un éventuel aménagement du schéma de transport

Au niveau de la facturation, le calcul d’un coût global au niveau du transport et de la logistique d’une commande permet de connaître la marge logistique d’un dossier ou de définir un minimum de commandes pour un tarif dans le cas d’une logistique dédiée d’un client faite par un prestataire.

Techniquement, l’apport pourrait être significatif, les opérateurs travaillent sur une même base de données, une même architecture système, voire le même logiciel. Sa maintenance est d’autant plus aisée pour les DSI, sans parler des interfaces intégrées et donc simplifiées entre le WMS et le TMS.

L’avenir des éditeurs  serait-il  dans le fait de mutualiser leurs offres en intégrant un WMS et un TMS qui formeraient un système de "Global Execution". Peut -être , mais pas si sur qu'il y ait un marché aussi important ...

 


 



 

Audit Logistique Diagnostic logistique Supply Chain Schéma directeur Logistique Gestion des stocks Logistique amont automobile La Logistique dans l'automobile Pieces de rechange logistique Logistique Grande distribution Reverse logistique Livraison en ville Tableaux de bord Optimisation logistique Exemples distancier TransportsAchats Prévisions GMAO Editeurs Supply chain Tracabilite Systèmes d'informations logistique WMS warehouse management system TMSWMS & TMS Entrepot Cartographie LOGIX optimisation Logistique france Logistique Europe Prestataires Indicateurs logistiques Tableau de bord logistique Incoterms Fonctions logistiques métier logisticien Externalisation logistique Exemple optimisation logistique Ecoles logistiques Logistique verte - Green logistics Developpement durable & Logistique Environnement Bilan carbone logistique Quotas d'émission CO2 Couts logistiquesCahier des charges entrepot logistique Cahier des charges Logistique TéléchargementListe Conseils logistique Salons Logistique Pubs logistiques Plan du site - Consultant logistique Best logistique Mutualisation Articles Touroptimiser SaaS  

Dernières modifications février 2017 Copyright EMY Mai 2006 -2017
Logistique - Supply chain -Conseil en Logistique - Consultant Logistique - Conseil Supply Chain -
Contact : A22 Expert en Logistique
Tel: 09.67.02.96.20  ou 06.07.97.23.63
Liens vers certains de nos
autres Sites: www.a22.fr www.arpaconseil.com www.maroc-logistique.com www.edilogin.com www.quotas-carbone.com www.web-logistique.com ww.solveur.com ...