Techniques transport

Cabinet de conseil spécialisé en Logistique  
A22,Expert en Logistique

Mail : eric.mamy@orange.fr +33(0)9.67.02.96.20  

    Accueil Remonter Contactez nous Faq-logistique Site Map Page Liens A22 Expert Distanciers Ouvrages Webmaster Vocabulaire Acronymes Mentions Formation News

Nouveau Page Facebook : cat-logistique.com

 

Accueil Remonter

 

Remonter | Modes de transport | Transports maritimes | Transports routiers | Transport ferroviaire | Transport fluvial | Transport intermodal | Techniques transport | Messagerie | transports aeriens | Cabotage routier | Temps de conduite

Le transport est très souvent un vecteur essentiel de la relation clients.

C’est aussi, en général, un centre de coûts très important (30 à 60 % des coûts Logistiques). On peut constater que l’optimisation de la fonction transport s’avère de plus en plus délicate dans les organisations de flux actuelles, les raisons en sont les suivantes:

  • Les schémas de transport et de distribution sont extrêmement sensibles aux politiques de fabrication et de livraison en flux tendus,avec des stocks toujours plus faibles chez les industriels et les distributeurs,
  • Le marché a des exigences fortes en matière de délai et de ponctualité qui s'accroissent de manière permanente, en face de réduction de surface et de besoins d’ordonnancement sur les sites de réception,
  • Les réglementations sociales ( heures de travail, temps de conduite,...) et routières sont devenus un vrai casse tête pour optimiser les transports.

    L'optimisation des coûts de transports et de la qualité de service offerte passent pour les entreprises par une remise en cause périodique des choix techniques et d’organisation :
     
  • optimisation de la configuration logistique,
  • gestion cohérente des flux et des capacités du réseau de distribution,
  • sélection pertinente de prestataires logistiques dans tous les modes
  • gestion administrative permettant de répondre efficacement aux besoins, (accélération et fluidité des opérations administratives pour éviter les temps d'attente)
  • consolidation et analyse détaillée des budgets transport.

    Des enjeux conséquents
    Les différentes interventions ont permis d’obtenir des réductions de coût significatives, de l’ordre de 10% à 20% du budget transport.

    3 axes principaux d’amélioration
    On peut distinguer trois axes principaux d'actions qui concourent à l'amélioration de la fonction transport :
    L’optimisation du réseau logistique et des flux :
     
  • la rationalisation et massification des flux,
  • la recherche de synergie, aussi bien en amont qu’en aval,
  • la réduction du nombre de ruptures de charge dans la chaîne logistique,
  • la mise en place de trajets triangulaires, de voyages aller-retour équilibrés

     La systématisation des procédures d’achats de transport de façon à:
     :
  • se tenir au fait des évolutions du secteur de la prestation logistique,
  • bien intégrer les spécificités des marchés locaux
  • cibler et acheter la « plus juste» prestation, ce qui ne veut pas dire la moins chère
  • optimiser en permanence le panel de prestataires.

    La mise en œuvre d’ outils informatiques transport, tant au niveau de la conception (Network Design) que du pilotage opérationnel(T.M.S. et informatique embarquée) pouvant générer des gains substantiels, à la fois :
     
  • sur les tâches administratives : échanges d’information avec les partenaires qui accélèrent les traitements physiques, réduction du temps passé en contrôle et validation de factures, meilleure gestion des litiges,
  • sur la qualité du suivi opérationnel : classement des transporteurs, délais réels de livraisons, causes des litiges clients,
  • sur la maîtrise du service client (tracking des véhicules et tracing des opérations).

    Pour les outils de Network design qui permette d'optimiser un plan de transport on se reportera à la page optimisation

    Un plan de transport concerne aussi bien les chargeurs que les entreprises de transport et de logistique: Il s'agit d'élaborer pour ensuite l'optimiser un plan général de transport des marchandises. Des outils de programmation sous contrainte permettent réaliser ce type d'étude. Il s'agit de modéliser l'ensemble des composants d'un réseau logistique : position sourcing, dépôts, flux, ressources, contraintes structurelles et capacitaires. L'outil propose différents scénarios possibles et optimise les coûts et les délais



     

    Ressources, Modes de transports, Moyens spécifiques, Techniques propres à optimiser les coûts et les délais

     

    Distance, choix modal et coût de transport

    Les modes de transport présentent différentes courbes de coûts. La route, le rail et le transport maritime ont les fonctions C1, C2 et C3, respectivement. Alors que la route démontre des coûts plus faibles pour de courtes distances, les coûts néanmoins grimpent plus rapidement que pour le transport ferroviaire et maritime. A partir du point D1, il devient plus profitable d’utiliser le rail que la route, tandis qu’à partir du point D2 le transport maritime devient plus avantageux. Le point D1 est généralement localisé entre 500 et 750 km de son origine et le point D2 autour de 1000/1200 km.

    Un mode peut représenter un moyen de transport ou un transporteur ou une infrastructure spécifique de transport.
    Les modes peuvent se concurrencer ou se compléter en termes de coût, de rapidité, d’accessibilité, de fréquence, de sécurité, de confort, etc.


    Le transport intermodal
    Un système faisant appel à au moins deux modes de transport. Les modes partagent des caractéristiques au niveau manutentio, permettant ainsi un transfert efficace de fret entre modes durant le parcours origine-destination.
     

    Le transport multimodal
    Un ensemble de modes de transport offrant leurs services sur une distance quelconque entre origine et destination.


    Techniques du transport

    Les avantages du transport routier sont la souplesse et la rapidité. Les camions complets relient sans rupture de charge le lieu de production et le lieu de consommation. on ne peut pas rêver plus simple ni plus direct. N'importe quelle usine peut être reliée via la route et le camion complet à n'importe quel centre de distribution: entrepôt, grande surface ou n'importe quel centre d'utilisation : une autre usine par exemple. Bien souvent, il arrive que des lots soient groupés dans un même camion pour une même zone géographique et font l'objet d'une livraison directe. ce procédé est moins coûteux et évitent les ruptures de charge.

    Les ruptures de charge ne sont pas forcément associées à un stockage, les produits peuvent transiter quelques minutes par un quai. Les ruptures de charge sont sources d'avaries de tout type (chute,casse, perte,...) et également génératrices de délais supplémentaires, dus au déchargement et au rechargement, sachant que le second moyen prévu peut lui même se faire attendre. Le camion complet dans les relations door to door est le meilleur moyen offrant rapidité et fiabilité.

    Malheureusement, les flux de marchandises ne représentent pas toujours des volumes suffisants pour constituer des camions complets.

    La messagerie est une modalité du transport de marchandises qui traite, par des moyens essentiellement routiers, les envois de moins de trois tonnes constitués de colis par un enlèvement, un groupage-dégroupage et une distribution. Son système d’exploitation repose sur des plates-formes régionales de groupage- dégroupage rayonnant en étoile et sur des lignes qui les relient entre elles, permettant une couverture du territoire national dans un délai compris entre 24 heures et 48 heures. L’éventail des acteurs de la messagerie est très large, que ce soit au niveau de l’intervention dans la chaîne de production ou dans la nature de la prestation : nombre de messagers ne sont actifs que sur un département, ou n’organisent
    que la collecte et la distribution, ou sont spécialisés (« monocolistes » ou « expressistes » par exemple). Certains transporteurs ne desservent qu’une ligne, avec un ou quelques camions ou véhicules utilitaires légers. On dénombre actuellement une douzaine de messagers de taille nationale, trois cents messagers régionaux, opérant plus ou moins en sous-traitance, et plusieurs milliers de transporteurs sous-traitants, possédant de un à cinq véhicules.

    Pour les envois de détail, le groupage est nécessaire pour des raisons d'économies et il nécessite au minimum deux ruptures de charges. Le fret est ramassé par des véhicules d'enlèvement et transporté vers une première plate forme où les envois sont triés à quai par destination. Le transport principal se fait de plate-forme à plate-forme. La plate-forme finale procède à une ventilation des envois vers les différents destinataires. ces deux ruptures de charge (au moins) sont inévitables et les groupeurs ont généralement organisé leur plate-forme de façon à ce que les opérations se passent rapidement et sans casse.
    On comprend là toute l'importance des systèmes d'informations, d'identification et de reconnaissance des colis par des codes barres ou autre système... un des problèmes majeurs rencontrés c'est le dialogue entre deux systèmes différents quand les plates-formes n'appartiennent pas au même réseau, dans encore de nombreux cas le tracing du colis est difficile. certains transporteurs suivent des colis, d'autres sont à l'expédition
    .

    Il y a des techniques possibles de collecte directe et de groupage sans repasser par une plate forme, on collecte par exemple 3 lots sur l'Ile de France pour aller sur Barcelone livrer un seul client ou 3 clients sur cette même zone. Pour faciliter l'éclatement les commandes peuvent être alloties par client, on parle alors de cross-docking, celui-ci facilite le tri, permet des gains de temps  et évite dans une certaine mesure les erreurs de redispatching.


  • TYPES DE MESSAGERIES

    la messagerie express, qui consiste en un enlèvement de l’envoi (un ou plusieurs colis) avant 18 heures pour livraison le lendemain avant 10 heures ou 12 heures, avec délais garantis, remontée d’informations et suivi des livraisons.
    • la messagerie rapide, où l’enlèvement d’un envoi (un ou plusieurs colis) avant 18 heures conduit à une livraison le lendemain avant 18 heures (ce type de messagerie peut être, selon les cas, intégré à la messagerie express ou traditionnelle) ;
    • la messagerie traditionnelle, dont les délais de livraison dépassent 24 heures. L
    • la messagerie monocolis, qui s’applique à un colis unique, d’un poids limité à une trentaine de kilogrammes et de dimensions calibrées, dans les délais de la messagerie traditionnelle ou rapide, avec suivi des livraisons.


    En longue distance, le secteur du transport routier de marchandises est structuré par le transport de lot. Dans sa définition la plus générale, le transport de lot existe en opposition avec la messagerie. Celle-ci suppose une activité de groupage et de distribution impliquant un passage à quai alors que, dans sa version la plus simple, le premier consiste à tracter une « charge complète » (camion complet) d’un point A à un point B. Ainsi défini, il désigne aussi bien un transport exigeant un matériel spécialisé (camion frigorifique, citerne, benne) que le transport de marchandises générales ou de produits conditionnés (c’est-à-dire de marchandises ne demandant pas une manipulation particulière, ni une température spécifique et qui, en opposition au « vrac », sont conditionnées). Au-delà de la charge complète, les lotiers peuvent compléter le chargement par un lot destiné à un autre client ou pratiquer le groupage - distribution de lots partiels qui consiste à remplir le camion avec plusieurs lots et, après une
    traction, de desservir plusieurs clients ; voire organiser ce groupage avec des passages à quai. Le transport de lot peut donc regrouper des activités très diverses du point de vue des marchandises transportées comme de la
    zone d’activité (zone courte, zone longue).

    En France, une technique de plus en plus utilisée est le relais. Les transporteurs cherchent à optimiser et augmenter l’utilisation des moyens (par exemple, relais à 4h30 de la base avec décrochage de remorques).

     
    Le double équipage n’est pas ou peu utilisé en France, sauf exceptionnellement dans certains transports à plus forte valeur ajoutée et pour lesquels les délais doivent être les plus courts possibles.

    Organiser son transport, rechercher en permanence les meilleures solutions pour diminuer les coûts

    L'optimisation des transports passent par une réflexion et un mix de différentes techniques ou modes possibles. De la livraison directe usine à client pour des camions complets au petit colis,il y a diverses techniques utilisables qui sont dépendantes d'un certain nombre de facteurs comme la distance, la taille de l'expédition ou de l'enlèvement, les contraintes de manutention,les types de matériel et de véhicules utilisés, ..

    Que l'on soit chargeur ou transporteur, il est primordial de rechercher au cas par cas des optimums afin de réduire les coûts de transports. il est fréquent de rester sur des organisations figées alors qu'une simple et rapide analyse permettrait une amélioration. Par exemple tel chargeur n'est pas organisé pour organiser des équilibres de flux entre deux zones, il demandera le même jour à deux transporteurs un Paris Marseille et un Cavaillon- Auxerre, en payant éventuellement une part de retour sur chacun des deux trajets, alors qu'il aurait ou combiner un équilibre et ainsi réduire ses dépenses.

    Telle organisation restera figée sur un découpage géographique avec des dépôts ayant chacun une zone de distribution figée de manière historique sur un nombre donné de départements...

    Les coûts et temps consacrés au transport d`une marchandise entre les lieux de production et le client final sont souvent vécus par les industriels comme un mal nécessaire. La charge de transport d`un produit fini représente, en effet, une part importante de leurs dépenses. Réduire ces dernières et, surtout, satisfaire aux exigences des clients sont une priorité pour les entreprises souhaitant rester compétitives.

     


    Le transporteur lui est souvent cantonné sur un trafic ou une liaison et n'a pas les informations globales pour faire des propositions d'amélioration. Le responsable d'entrepôt régional ne voit que les commandes qui tombent chez lui, qu'il fait préparer et qu'il met en expédition. C'est la non diffusion des informations, le cloisonnement des organisations qui empêchent dans bien des cas les solutions d'optimisation. L'ERP central est bien réglé et il fait correctement son travail en se basant sur des tailles de commande et sur une table de départements ou de communes pour adresser dans un système pré défini les livraisons et les collectes à réaliser!

    Tournée classique de distribution

    Tournée classique: livraison de clients à partir d'un entrepôt, pas de contraintes spécifiques, le camion passe chez tous les clients dans un ordre logique pour minimiser les kilomètres parcourus. Dans bien des cas, la capacité n'est pas une contrainte, c'est le temps et le nombre de point ainsi que les Kilomètres qui sont primordiaux.

    Tournée  de distribution avec contraintes

    Des contraintes horaires sont introduites, dans cet exemple on ne peut passer chez le client 3 que dans une plage horaire défini, il y a donc rebroussement de  chemin pour respecter la contrainte,

    Tournée  de distribution mixte livraison/collecte

    Les livraisons figurent en bleu, les collectes en gris: tournée dans laquelle on mixe des livraisons et des collectes. objectif: minimiser les kilomètres parcourus

    Tournée de distribution avec collectes sur retour

    Les livraisons figurent en bleu, les collectes en gris: tournée dans laquelle on réalise d'abord les livraisons puis sur le retour des collectes. Souvent utilisé lorsque le taux de remplissage du véhicule est élevé

     

     

    Tournées en mode  Dépots dynamiques

    Le véhicule part d'un premier dépôt , effectue les opérations de livraison et va recharger de nouvelles commandes au dépôt le plus proche, puis ainsi de suite. cela nécessite une organisation centralisée des transports et une planification globale d'utilisation des moyens. Dans de nombreuses entreprises, la gestion des livraisons au départ d'un dépôt est réalisé de façon isolée et on perd ainsi des opportunités d'utilisation de moyens et on évite des Kms à vide

     

     

    Mode Tramping

    C'est l'exemple du ramassage scolaire, on prend des élèves sur la route et on les dépose dans différentes écoles. Cette technique s'applique aux marchandises, lorsque l'on doit enchaîner ramasse et distribution sans passer par des dépôts , on ramasse, on livre et on repart sur l'endroit le plus proche de ramasse. Ce cas de figure s'adapte à certaines distributions comme le bois et également aux collectes de déchets DEEE par exemple.

    Messsagerie Organisation

    Mixer approche et distribution: cas de la messagerie

    La messagerie-fret express est une activité en développement. Elle consiste, d’une part, à collecter des envois multiples ou groupages de moins de 3 tonnes pour constituer des chargements complets aptes à remplir des véhicules de transport et d’autre part, à effectuer le fret express de marchandises.
     

    Cartes transporteur réseau messagerie exemple 1

    Les cartes de messagerie transporteur sont assez similaires en France, les réseaux sont souvent constitués d'accords entre différentes sociétés pour assurer une couverture globale

     

    Cartes transporteur réseau messagerie exemple 2


    Les ruptures de charge sont également subies si on mixe la route avec les autres modes de transport:ferroviaire, aérien, maritime. On peut alors travailler en Full container Load FCL ou en container de groupage LCL less than a Container Load.

     

    Audit Logistique Diagnostic logistique Supply Chain Schéma directeur Logistique Gestion des stocks Logistique amont automobile La Logistique dans l'automobile Pieces de rechange logistique Logistique Grande distribution Reverse logistique Livraison en ville Tableaux de bord Optimisation logistique Exemples distancier TransportsAchats Prévisions GMAO Editeurs Supply chain Tracabilite Systèmes d'informations logistique WMS warehouse management system TMSWMS & TMS Entrepot Cartographie LOGIX optimisation Logistique france Logistique Europe Prestataires Indicateurs logistiques Tableau de bord logistique Incoterms Fonctions logistiques métier logisticien Externalisation logistique Exemple optimisation logistique Ecoles logistiques Logistique verte - Green logistics Developpement durable & Logistique Environnement Bilan carbone logistique Quotas d'émission CO2 Couts logistiquesCahier des charges entrepot logistique Cahier des charges Logistique TéléchargementListe Conseils logistique Salons Logistique Pubs logistiques Plan du site - Consultant logistique Best logistique Mutualisation Articles Touroptimiser SaaS  

    Dernières modifications février 2017 Copyright EMY Mai 2006 -2017
    Logistique - Supply chain -Conseil en Logistique - Consultant Logistique - Conseil Supply Chain -
    Contact : A22 Expert en Logistique
    Tel: 09.67.02.96.20  ou 06.07.97.23.63
    Liens vers certains de nos
    autres Sites: www.a22.fr www.arpaconseil.com www.maroc-logistique.com www.edilogin.com www.quotas-carbone.com www.web-logistique.com ww.solveur.com ...