Pieces de rechange logistique

Cabinet de conseil spécialisé en Logistique  
A22,Expert en Logistique

Mail : eric.mamy@orange.fr +33(0)9.67.02.96.20  

    Accueil Contactez nous Faq-logistique Site Map Page Liens A22 Expert Distanciers Ouvrages Webmaster Vocabulaire Acronymes Mentions Formation News

Nouveau Page Facebook : cat-logistique.com

 

Accueil

 

La Logistique des pièces de rechange

Un certain nombre de secteurs sont concernés par ce type de logistique. Parmi ceux-ci citons l'automobile, l'informatique, les équipements et appareils médicaux, les machines outils,les équipements industriels ...La mise en place et le bon fonctionnement d'un réseau de distribution de pièces de rechange est souvent un aspect majeur pour réussir à s'implanter sur un marché.

La flexibilité et la réactivité sont  les maîtres mots de la logistique des pièces de rechange.
Dans l'automobile par exemple pour livrer les différents clients: centres de réparation, garages et concessionnaires, il est nécessaire de mette en oeuvre une organisation capable de livrer en 24 voire 12 heures, voire 2 fois par jour.

Il s'agit de préparer et de livrer en quelques heures plusieurs centaines, voire milliers de commandes.

Cette logistique "à flux tirés" se caractérise par son nombre très important de références et la grande diversité de ses articles, avec notamment la présence de nombreux produits hors-gabarit. La gestion des retours fait partie intégrante du ce type de logistique.

Une pièce de rechange doit être disponible:
-instantanément, si il s'agit dune pièce d'usure dont la durée de vie est limitée,
-en quelques heures si il s'agit de pièces dont les pannes sont relativement fréquentes,
- en 24 ou 48 heures au grand maximum si il s'agit de pièces coûteuses ou dont les pannes sont très exceptionnelles, et par ailleurs si cette pièce défaillante ne provoque pas un arrêt total de la machine.

Ces modalités de mise à disposition des pièces de rechange impliquent des organisations logistiques à plusieurs niveaux et des modalités spécifiques de gestion de stock à chacun de ces niveaux.

L'organisation logistique doit être en fait le meilleur compromis entre le taux de service, le coût financier de stockage des pièces et les coûts de transport pour dépanner le plus rapidement le client et pallier à l'installation défectueuse.

Suivant les cas, la propriété des stocks de pièces de rechange est répartie entre plusieurs entités. Par exemple dans l'automobile, les pièces suivant leur type peuvent être stockées:
-en central dans un magasin mondial disposant de l'ensemble de la collection nécessaire et appartenant au constructeur
-en régional dans un magasin pays ou multi pays géré par une filiale ou un grossiste à qui ce rôle a été délégué. Les pièces stockées ne sont qu'une partie de la collection globale
- en local chez un concessionnaire qui disposent des 10.000 pièces les plus courantes pour servir immédiatement la clientèle

Les logisticiens sont contraints de s'adapter aux évolutions de la demande, caractérisées notamment par l'internationalisation, la demande de zéro stock des réparateurs et la recherche d'une amélioration des taux de service, ce qui requiert des prestations à forte valeur ajoutée.

Les principales contraintes auxquelles doivent faire face les "intervenants logistiques" de ces domaines pièces de rechange  sont les suivantes :

  • gérer la multiplication des références qui nuit à la massification des flux et limite les économies d'échelle réalisables sur les coûts logistiques et de transport,
  • prendre en compte des taux de rotation très variables d'une pièce à une autre,
  • tarifer à leur juste coût les prestations logistiques associés à la configuration logistique choisie et aux mode de distribution
  • s'adapter à l'évolution des attentes  des réparateurs qui s'expriment en termes de taux de service, de minimisation des stocks, de délais courts de livraison, de tenue des délais  et de respect des lignes et quantités des bons de commande.

Il est important de disposer de la bonne pièce de rechange au bon moment. Il s’agit là d’une des conditions essentielles pour maintenir sa part de marché par la réduction des temps d’immobilisation clients.

 


La distribution des pièces de rechange automobiles

Le paysage est en train de changer rapidement du fait du règlement 1400/2002 du 1er octobre 2002 qui doit être définitivement en place pour 2010. Ce Réglement d'Exemption par Catégories constitue le nouveau cadre juridique de fonctionnement pour la distribution de la pièces de rechange automobile et les contrats de service.

Il rompt le lien entre la vente de nouveaux véhicules et le service après vente. Désormais un concessionnaire ne sera plus dans l'obligation d'assurer l'ensemble des métiers du commerce automobile , ils peuvent soit assurer directement le service après vente, soit le sous traiter à des réparateurs agréés auxquels les clients peuvent facilement accéder.


Les constructeurs détiennent 55 % d'un marché de la pièce estimé en Europe à 90 milliards d'euros. La nouvelle réglementation donne les moyens aux équipementiers et aux réparateurs indépendants de changer la donne.


Le nouveau règlement automobile n° 1400/2002 ne permet plus à un constructeur d'obliger ses concessionnaires à effectuer eux-mêmes les services d'entretien et de réparation.

Sur le plan des principes, la faculté de sous-traitance de l'entretien et de la réparation qui est ouverte aux distributeurs automobiles constitue un changement majeur. Jusqu'à présent l'on considérait que l'entretien et la réparation constituent des obligations qualitatives étroitement liées à la vente d'un produit.  A présent qu'elle est inscrite dans les textes et avec le recul, on peut se demander s'il ne s'agit pas d'un faux problème : en pratique, les distributeurs se gardent bien de sous-traiter l'entretien et la réparation et préfèrent continuer d'exercer eux-mêmes ces activités

Le nouveau règlement impose une modification en profondeur des règles du jeu en matière d'après-vente.

Il veut nettement renforcer la concurrence sur le marché de l'après-vente en agissant dans trois domaines :

·  l'accès au statut de réparateur agréé d'une marque est désormais ouvert à tous ;

·  la définition de la pièce de rechange d'origine englobe désormais les pièces des équipementiers, charge au constructeur de prouver le contraire ;

·  enfin, les obligations en termes d'accès à l'information technique sont renforcées, les constructeurs ne pouvant légitimement s'y soustraire que dans des cas très restreints.

Par ailleurs, la Commission européenne a adopté, le 14 septembre 2004, une proposition de libéralisation du marché des pièces détachées "visibles" (pièces de carrosserie, phares, vitrage). Cette proposition vise à harmoniser l'application de la directive de 1998 sur les dessins et modèles en généralisant la "clause de réparation" qui autorise l'utilisation de pièces contrefaites pour la réparation. D'ores et déjà, neuf Etats membres appliquent cette clause sans condition (Belgique, Irlande, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Espagne, Royaume-Uni, Hongrie et Lettonie), la Grèce, pour sa part, accordant aux constructeurs automobiles une protection d'une durée de cinq ans et des royalties. La France et l'Allemagne, qui défendent le monopole de leurs constructeurs respectifs, sont donc les cibles privilégiées de cette volonté d'harmonisation. Les enjeux économiques sont importants : le marché européen des pièces "visibles" représente, selon les estimations de la Commission, un quart du marché total de la pièce de rechange, soit entre 9 et 11 milliards d'euros, à raison de 7,5 milliards pour les éléments de carrosserie, 1,2 milliard pour les optiques, et un peu plus d'un milliard pour le vitrage. Aujourd'hui, les constructeurs détiendraient 85 % de ce marché. La suppression de ce quasi-monopole européen pourrait permettre une réduction du prix des pièces visibles de 6 à 10 %. Cette baisse profiterait principalement aux assureurs, qui militent naturellement pour la libéralisation.


Les indépendants peuvent devenir réparateurs agréés, ils peuvent accéder à l'information technique des constructeurs à un prix raisonnable, il peuvent utiliser des pièces d'équipementiers en lieu et place des pièces d'origine constructeurs. En théorie car, en pratique, les choses bougent beaucoup moins vite.


Le marché de la logistique des pièces de rechange automobile est donc entré dans une phase de mutations sous l'effet de la mise en concurrence par les constructeurs des filiales dédiées, de l'arrivée de nouveaux entrants et de la nécessité d'adapter l'offre de prestations logistiques aux demandes des réparateurs et des distributeurs.
Ces évolutions interviennent dans un contexte de libéralisation du marché de la pièce de rechange automobile qui accroît les incertitudes sur un marché où l'intensité concurrentielle est forte.
Les prestataires logistiques sont eux aussi contraints à des adaptations sur les plans organisationnels, commerciaux et stratégiques.

Quel va être l'impact de la nouvelle réglementation européenne sur la logistique de la filière?

En dépit d'une stagnation des volumes, le marché de la logistique des pièces de rechange automobile demeure attractif.
Les logisticiens sont contraints de s'adapter aux évolutions de la demande, caractérisées notamment par l'internationalisation, la demande de zéro stock des réparateurs et la recherche d'une amélioration des taux de service, ce qui requiert des prestations à forte valeur ajoutée.

Une politique  après vente constitue un élément de différentiation pour un constructeur et son réseau de concessionnaires. Dans ce cadre, l’enjeu pour la logistique du réseau de distribution des pièces de rechange est de contribuer à réduire la durée d’immobilisation des véhicules tout en maîtrisant les coûts.

La livraison locale de pièces de rechange plusieurs fois par jour dans un délai de quelques heures nécessite des moyens logistiques et de transport importants mais difficiles à évaluer a priori. En effet, l’évaluation du compromis entre les moyens, donc le coût, et le délai est particulièrement délicate car les tournées sont construites en temps réel en réponse à la demande.  

La distribution des pièces de rechange reste  une activité stratégique pour les constructeurs automobiles car dans le meilleur des cas , la vente des VN ne représente que 5 à 10 % de leurs résultats , tandis que les 90 à 95 % restants sont obtenus à peu près à 50/50 entre les résultats des services financiers  et les services après vente, et notamment par la distribution des pièces de Rechange.

Les consommateurs sont très exigeant et ils attendent un service après vente performant et sans faille, il ne veut qu'une chose que le temps d'immobilisation de leurs véhicules soit le plus réduit possible.

La vitesse de mise à disposition ou la disponibilité des pièces nécessaire à l'entretien et à la réparation d'un véhicule sont donc majeures. Ce taux de service a un impact sur la satisfaction du consommateur et sur sa fidélité dans le temps.


Quelles sont les filières actuelles de la distribution des pièces de rechange ?

- les réseaux de marque contrôlées par les constructeurs automobiles. Concentration des pièces dans des magasins centraux qui eux mêmes approvisionnent des magasins pays ou multi pays en Europe, ces derniers livrant au moins une fois par jour les réseaux de concessionnaires.
Il s'agit d'un système logistique à plusieurs niveaux: Magasin Central Magasin Pays- concessionnaires- réparateurs
Quelques familles de pièces échappent à ce circuit comme les pneumatiques livrés directement par les manufacturiers aux concessions ou réparateurs, ou les lubrifiants .

- les grossistes distributeurs qui concentrent des pièces achetés aux équipementiers et livrent directement les MRA ( Mécaniciens Réparateurs automobiles). Ce modèle est celui par exemple de Auto distribution par exemple qui avec plus de 500 implantations en France réalise un CA de un peu plus d'un milliard d'euros
Il y a une typologie des grossistes distributeurs avec des généralistes et des spécialistes de distribution de certaines pièces de rechange : pièces mécaniques poids lourds, pièces de carrosserie, pièces de refroidissement, ....

-Les spécialistes de la réparation rapide comme les centres autos attachés aux hypermarchés ou les chaînes de distribution (Norauto, feu vert, autobacs,, ...) qui dispose d'un espace de vente de pièces et d'accessoires en libre service à coté d'un atelier , ainsi  ceux spécialistes de l'entretien rapide qui ne disposent que d'un atelier de réparation comme Speedy, Midas, ...


Les industriels réorganisent la logistique de leurs pièces détachées. Avec un double objectif : offrir un service après-vente plus réactif à leurs clients sans accroître le coût d'immobilisation de leurs stocks.

UN EXEMPLE: LA DIVISION PIECES ET ACCESSOIRES DE RENAULT


• Nombre de magasins en Europe : 4 CDPR (Cergy, Flins, Saint-Ouen,Villeroy),

Renault vient d'officialiser l'ouverture de son 4e centre de distribution de pièces de rechange. Situé à Villeroy, dans l'Yonne, le site doit employer 300 personnes à terme.

Le 22 mars 2007 , Renault inaugurait son 4e centre français de pièces et accessoires. Situé à Villeroy dans l'Yonne , le nouveau site possède une surface de 150 000 m2 et a nécessité un investissement de 135 millions d'euros. Il emploie déjà 240 collaborateurs (300 personnes fin 2007). Son exploitation a commencé en 2006, mais il devrait être totalement opérationnel en septembre prochain. Le centre est dédié à la distribution de produits grandes ventes (pièces mécaniques, échappement, batteries, freinage). RENAULT  a investi en plein cœur de la Bourgogne, dans un centre qui concentre 13 000 références et qui dessert le monde entier. Le site de Villeroy s'ajoute à celui de Cergy (moteurs, boîtes de vitesses…), de Flins (carrosserie…), et de Saint-Ouen (produits chimiques, airbag…).  20 % des pièces que distribuent les centres proviennent des usines du constructeur, des pièces de carrosseries principalement, 40 % viennent des équipementiers et 40 % sont des pièces concurrencées.
 

L'après-vente mondiale chez Renault en 2007

·   4,5 milliards d'euros de CA (10 % CA total groupe)

·   + 5 % du CA PR en 2006

·   2 600 collaborateurs

·   97,6 % de taux de disponibilité des pièces

·   150 000 références (200 000 en 2009)

·   27 magasins centraux dans le monde


La logistique de la Division Pièces et Accessoires de Renault

La Logistique de la Division Pièces et Accessoires de Renault a pour objectif d'accroître la qualité de service et de réduire les coûts, afin d'améliorer son réseau de distribution. Elle assure dans près de 140 pays les livraisons au quotidien des pièces et accessoires à plusieurs milliers de clients des réseaux commerciaux automobiles. Elle contribue ainsi à la fidélisation du réseau en lui fournissant un service essentiel pour la satisfaction du client final.


PSA Peugeot Citroën a présenté courant 2010 le projet d'une nouvelle organisation logistique Pièces de Rechange du Groupe.

Ce projet vise à repenser le schéma logistique Pièces de Rechange du Groupe autour de 2 axes :
- confirmation et renforcement du rôle de Vesoul comme centre mondial de la logistique Pièces de Rechange
- développement de magasins de proximité de pièces de rechange à proximité du réseau et des réparateurs
 

Audit Logistique Diagnostic logistique Supply Chain Schéma directeur Logistique Gestion des stocks Logistique amont automobile La Logistique dans l'automobile Pieces de rechange logistique Logistique Grande distribution Reverse logistique Livraison en ville Tableaux de bord Optimisation logistique Exemples distancier TransportsAchats Prévisions GMAO Editeurs Supply chain Tracabilite Systèmes d'informations logistique WMS warehouse management system TMSWMS & TMS Entrepot Cartographie LOGIX optimisation Logistique france Logistique Europe Prestataires Indicateurs logistiques Tableau de bord logistique Incoterms Fonctions logistiques métier logisticien Externalisation logistique Exemple optimisation logistique Ecoles logistiques Logistique verte - Green logistics Developpement durable & Logistique Environnement Bilan carbone logistique Quotas d'émission CO2 Couts logistiquesCahier des charges entrepot logistique Cahier des charges Logistique TéléchargementListe Conseils logistique Salons Logistique Pubs logistiques Plan du site - Consultant logistique Best logistique Mutualisation Articles Touroptimiser SaaS  

Dernières modifications février 2017 Copyright EMY Mai 2006 -2017
Logistique - Supply chain -Conseil en Logistique - Consultant Logistique - Conseil Supply Chain -
Contact : A22 Expert en Logistique
Tel: 09.67.02.96.20  ou 06.07.97.23.63
Liens vers certains de nos
autres Sites: www.a22.fr www.arpaconseil.com www.maroc-logistique.com www.edilogin.com www.quotas-carbone.com www.web-logistique.com ww.solveur.com ...